8 Frimaire – Jour du Miel

Agenda républicain

Octidi 8 Frimaire

Jour du Miel.

Octidi 8, Miel. Le miel ramassé sur les fleurs par les abeilles, paroissoit d’abord un produit végétal, mais comme ces insectes lui font subir une élaboration particulière, on le place actuellement parmi les produits animaux. Cependant on le rapproche davantage des produits végétaux. Sa couleur est jaunâtre, sa consistante syrupeuse ; il a une saveur sucrée et aromatique.

Voici comment on se procure cette substance : après avoir rompu une partie des gâteaux, on pose les morceaux sur des claies d’osier, il en découle le miel vierge, ou le miel de goutte, qui est d’un beau blanc et qui se durcit, on en met ensuite les gâteaux sous la presse ; ce second miel est moins beau, moins pur, il s’y trouve toujours des insectes écrasés. La meilleure méthode est de laisser longtems les gâteaux sur des clayons et de leur procurer ensuite une douce chaleur.

Le miel récolté dans le printemps est le plus estimé, et celui d’été est préférable à celui d’automne. Celui de la commune de Narbonne est le plus recherché. Le miel sert à plusieurs usages, on le regarde comme pectoral : dissous dans l’eau, et mêlé au vinaigre on en fait l’oximel ; il est l’excipient de plusieurs médicamens qui portent son nom, tel que le miel rosat, le miel mercuriel, ect. On le mange aussi avec du pain. Combiné avec de l’orge et du seigle, il forme le pain d’épice, dont on fabrique à Rheims une si grande quantité. Beaucoup de gens le substituent au sucre ; on en retire en effet un vrai sucre, et il passe comme lui à la fermentation spiritueuse ; dans ce dernier état il fait une liqueur nommée hydromel.

Le miel a été regardé par les anciens qui ignoroient l’usage du sucre comme une des substances les plus précieuses. Selon les poëtes, les abeilles en nourrirent Jupiter sur le mont Hymette. Les beaux vers , les discours éloquens avoient la douceur du miel. Aristophane fut, disent-ils, trouvé un jour endormi, des abeilles déposoient leur nid dans sa bouche. Les livres orientaux sont remplis de comparaisons tirées de la douceur du miel. C’est pour avoir rompu le jeûne qu’il devoit observer en prenant un peu de miel au bout d’une baguette, que Jonathas fut, selon la bible, puni de Dieu, qui sûrement ne se fâcha pas pour si peu de chose. Les médailles des villes Grecques où on soignoit des ruches portent une abeille pour empreinte. L’hydromel étoit la boisson des soldats Romains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s