6 Nivôse – Jour de la Lave

Agenda républicain

Sextidi 6 Nivôse

Jour de la Lave.

Sextidi 6, Lave. On appelle ainsi les matières en fusion rejetées par les Volcans, ces vastes soupiraux par lesquels les feux souterreins s’ouvrent une issue, quoiqu’on ne devroit donner particulièrement ce nom qu’à ces fleuves que l’on voit couler dans leur flanc. Les laves sont le plus souvent rejetées sur les côtes des montagnes dont l’intérieur est embrasé ; ces fleuves brûlants, coulent quelquefois à une gande étendue, ravagent et détruisent tout dans les lieux où ils passent. Leur chaleur et leur volume sont si considérables que les laves ne se refroidissent que lentement, et après quelques années. En se refrodissant, elle se fendent et se séparent en masses, qui, quelquefois, présentent des formes régulières.

Les cabinets offrent un grand nombre de variétés de laves, et on en retire beaucoup d’utilité ; elles sont en général composées d’une pâte d’un gris plus ou moins foncé, d’un grain et d’une dureté très-variés, et dans laquelle sont semés des crystaux et des fragmens irréguliers de schorl, de grenat, de verre, de zéolithe, etc. etc.

On compte parmi les produits volcaniques, les scories poreuses en masse informe, ces masses servent à paver différentes villes de l’Italie ; elles forment la base de plusieurs voies romaines ; polies, on en fait des tables, des chambranles ; les morceaux qui offrent des accidens singuliers, servent à faire des boutons, des rabatières, enfin cette lave fondue, fait d’excellentes bouteilles.

La lave en petits fragmens se nomme pouzzolane. Cette substance a reçu son nom de la ville de Pouzzole, où elle a été employée très-anciennement ; il y en a de différentes couleurs ; elle est très-utile pour faire un mortier qui a la propriété de durcir dans l’eau.

Les matières terreuses et pulvérulentes qui se rencontrent aux environs des Volcans, s’appellent cendres de Volcans. On nomme basalte, une substance compacte, étincelante, dont la cassure est noirâtre et cendrée, elle crystalise en prismes à plusieurs pans. Les anciens en faisoient des statues ; celles de plusieurs divinités Egyptiennes sont de cette matière. La pierre de touche qui sert à reconnoître les métaux, par la trace qu’ils y laissent, est un basalte.

Le verre de Volcan se trouve en filets détachés, c’est le fiel de verre, ou en filets agglutinés ; la pierre-ponce, si poreuse et si légère qu’elle nage sur l’eau. Elle sert aux menuisiers, aux doreurs, aux potiers d’étain, aux parcheminiers, aux marbriers, etc. pour polir leurs ouvrages. En masse compacte, c’est la pierre obsidienne des anciens, dont ils faisoient des vases.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s