28 Fructidor – Jour du Maïs

Agenda républicain

Octidi. 28 Fructidor

Jour du Maïs.

Octidi. 28, Maïs, plante du genre Zéa. Le Zéa Maïs, on l’appelle vulgairemen blé de Turquie, à cause de son usage ; car elle n’a nul rapport avec le froment. Maïs est le nom qu’on lui donne en Amérique.

Le Maïs pousse une grosse tige roide, haute de six pieds, pleine d’une moëlle blanche, d’un goût sucré. Les feuilles sont larges, d’un beau verd, et semblables à celles du roseau. L’épi croît par degré et devient gros comme le poignet et long d’un pied ; il est jaûne, rouge, violet, selon les variétés : les grains sont de la grosseur d’un pois.

Le Maïs se plaît dans les terres grasses ; on le cultive dans beaucoup de départemens, et il est d’une grande ressource quand les moissons n’ont pas été abondantes. La tige fraîche contient un suc dont on peut faire un sirop très-doux ; desséchée, on en fait des cabats et des paniers. Les grains verds se mangent comme les petits pois ; on les fait frire dans de la pâte ; on les confit et on les mange en salade ; secs, c’est une nourriture excellente pour la volaille et les cochons ; réduits en farine, on en obtient un pain assez agréable, mais pésant ; mêlée avec un huitième de froment, le pain est plus savoureux et plus léger. La farine de Maïs sert encore à faire des gaudes, des bouillies, des pâtisseries, etc.

27 Fructidor – Jour de la Verge-d’Or

Agenda républicain

Septidi. 27 Fructidor

Jour de la Verge-d’Or.

Septidi. 27, Verge-d’Or. Espèce du genre Solidago, le Solidago verge d’Or. On l’appelle ainsi à cause de ses petites fleurs disposées par grappes le long des tiges, et d’un jaûne d’or. Cette plante se cultive dans les parterres : les abeilles y font d’abondantes récoltes de miel.

Il y a une espèce de Solidago, appelée Solidago Canadien, qui est plus petite, et dont les fleurs sont bien moins éclatantes. Cette plante peut indiquer comment la nature dissémine les végétaux sur la surface du globe. On n’en connoissoit, il y a trente ans, que quelques pieds, qui se cultivoient par curiosité au jardin national des Plantes. Ses semences aigretées emportées par le vent, l’ont tellement répandue, que des champs entiers à l’extrémité de la France en sont naturellement couverts ; il y a des terreins qu’elle infeste et où on a beaucoup de peine à la détruire.

25 Fructidor – Jour de l’ ECREVISSE

Agenda républicain

Quintidi. 25 Fructidor

Jour de l’ ECREVISSE.

Quintidi. 25, ECREVISSE. Insecte crustacé, c’est-à-dire, du nombre de ceux dont les os sont extérieurs, et forment une croute autour de leur corps. L’écrevisse se trouve dans les rivières et dans les ruisseaux. Ses pattes sont armées de pinces.

L’écrevisse est très-vorace ; elle se nourrit d’insectes aquatiques et de cadavres d’animaux. Ses membres amputés ou cassés se régénèrent. Vers le printems elle change d’enveloppe et d’estomac. On pêche les écrévisses de différentes manières ; ou en fourrant la main dans les trous où elles se cachent, ou en mettant une charogne dans un fagot ; elle s’y embarrassent en voulant satisfaire leur avidité.

La chair des écrevisses est nourrissante et de bon goût. On fait entrer le jus d’écrevisse dans différens mets. On dit qu’elles purifient le sang.

On donne faussement le nom d’yeux d’écrevisses à des concretions pierreuses qui se trouvent dans l’estomac de cet insecte. Comme elles ne se rencontrent que dans le tems où il change d’enveloppe et d’estomac, et comme elles se détruisent peu à peu à mesure que leur nouvelle enveloppe prend de la consistance, on croit avec assez de vraisemblance qu’elles servent à la reproduction du têt. On a attribué à ces pierres bien des vertus imaginaires. Elles n’ont que celles d’absorber les aigreurs dans les premières voies, propriété qu’elles partagent avec toutes les substances calcaires.

24 Fructidor – Jour du Sorgho

Agenda républicain

Quartidi. 24 Fructidor

Jour du Sorgho.

Quartidi. 24, Sorgho.Espèce du genre holcus, que l’on a confondu mal à propos avec le millet. Ses tiges semblables à celles du roseau, sont remplies d’une moëlle douceatre. Ses feuilles sont garnies de petites dents pointues, qui coupent les doigts quand on les touche. Les semences sont plus grosses que celle du millet ; elles servent aux mêmes usages. Les pédicules qui resten après que les semences sont tombées, servent à faire des brosses.