13 Fructidor – Jour de l’ Epine-Vinette

Agenda républicain

Tridi. 13 Fructidor

Jour de l’ Epine-Vinette.

Tridi. 13, Epine-Vinette. Cet arbrisseau est le berberis vulgaire des botanistes. Il vient communément dans les haies. Ses feuilles sont oblongues et crénelées. Ses fleurs jaunes ont une odeur forte ; elles sont disposées en grappes et en roses. Ses étamines ont une sensibilité marquée ; si on les touche, elles se retirent vers le pistil. Il leur succède un fruit rouge, une acidité assez agréable.

On mange ce fruit cru ou cuit, avez du sucre. On en fait des confitures, des glaces et des conserves. La gelée, le syrop et le rob d’épine-vinette sont cordiaux. Les teinturiers employent l’écorce pour teindre le fil ou le coton en jaune, pour colorer la menuiserie. On s’en sert aussi pour donner du lustre aux cuirs corroyés.

12 Fructidor – Jour du Fenouil

Agenda républicain

Duodi. 12 Fructidor

Jour du Fenouil.

Duodi. 12, Fenouil, ombellifère du genre anéthum, bien connue et remarquable par ses bouquets jaunes et d’une odeur forte. Elle croît naturellement, mais celle que l’on cultive est plus douce ; on lui attribue de grandes vertus. On se sert de l’huile de fenouil dans les coliques venteuses. En Italie et dans le département de l’Hérault on sert au dessert de jeunes pousses de fenouil avec la tête de la racine, assaisonnées en salade ; on en mêle aussi dans quelques ragoûts.

11 Fructidor – Jour de la Pastèque

Agenda républicain

Primidi. 11 Fructidor

Jour de la Pastèque.

Primidi. 11, Pastèque. C’est la cucurbite ou citrouille des botanistes. Le fruit est oblong ; il mûrit très-bien en Italie et dans nos départemens méridionaux. Sa chair est peut-être la plus aqueuse de toutes les substances végétales. Son suc se boit avec plaisir ; il est rafraîchissant. On l’appelle vulgairement la Pastèque ou melon d’eau.

9 Fructidor – Jour de la Réglisse

Agenda républicain

Nonidi. 9 Fructidor

Jour de la Réglisse.

Nonidi. 9, Réglisse. On emploie deux plantes de ce nom, la réglisse échinée, ainsi nommée, à cause de ses fruits épineux ; & la réglisse glabre ou à fruit lisse. Cette dernière est la plus commune et celle dont on fait usage/

Cette plante croît naturellement en Italie et dans nos départemens méridionaux. On peut la cultiver par tout ; ses fleurs papilionacées et purpurines, sont remplacées par des gousses lisses qui contiennent des semences réniformes. Sa racine, rousse en dehors et intérieurement jaune, remédie aux vices de la poitrine, on la joint à beaucoup de tisannes, pour leur donner un goût plus agréable.

Le jus de réglisse est le suc de cette racine, rapproché et réduit à la consistance d’extrait, auquel on joint un peu de gomme adragante, ou de celle du prunier, du cerisier ou merisier, connue sous le nom de gomme du pays.

Les pharmaciens et les confiseurs fondent cet extrait de réglisse noir ; ils l’aromatisent avec de l’essence d’anis, et en font des pastilles.

Les brasseurs mettent quelquefois du suc de réglisse dans leur bière, ce qui la rend sucrée.

29 THERMIDOR – Jour du Coton

Agenda républicain

Nonidi. 29 THERMIDOR

Jour du Coton.

Nonidi. 29, Coton. Nous ne devons pas entendre par ce mot le produit du Cotonier. Cet arbre si utile qui croît dans les deux Indes : mais une petite plante du genre flago, appelée vulgairement herbe à coton. Ses feuilles et ses tiges sont en effet couvertes d’un duvet abondant ; ses fleurs sont jaûnes et ses semences aigrettées.

8 Fructidor – Jour de l’ Apocyn

Agenda républicain

Octidi. 8 Fructidor

Jour de l’ Apocyn.

Octidi. 8, Apocyn. C’est une espèce du genre asclépias, appelé par les botanistes asclépias syriaca, de son pays natal. On le nomme vulgairement herbe à la ouate, à cause de la substance qu’il produit.

Cette plante offre un aspect agréable ; ses feuilles sont couvertes d’un léger duvet ; ses fleurs en cloches sont découpées, purpurines et d’une odeur agréable ; ses fruits sont oblongs et gros comme le poing ; ils sont composés de deux écorces qui contiennent une matière filamenteuse, semblable à de la mousse, sous laquelle toute la capacité du fruit est remplie d’une espèce de coton fin, mollet, d’un beau blanc de perle, qu’on appelle ouate ; ses semences sont dans ce coton. On l’emploie pour bourrer des matelas, pour fourrer des habits. Mêlée avec du coton,de la filoselle, de la soie ou de la laine, on la file pour en fabriquer des étoffes. Les chapeliers la feutrent avec le poil du lièvre, du lapin, etc.

L’Apocyn se cultive facilement dans toute sorte de terrein, et une fois venu, il n’exige aucun soin particulier. On devroit propager cette culture.