25 GERMINAL – Jour du Pigeon

Agenda républicain

Quintidi 25 GERMINAL

Jour du Pigeon.

Quintidi 25, Pigeon. Joli oiseau bien connu, que les femmes et les enfans se font un plaisir d’élever comme le symbole de la douceur, de la tendresse et de la fidélité : il y en a plusieurs espèces.

La principale est le Pigeon domestique. Cet animal aime la société, et il a de l’attachement pour ses semblables. Leur fidélité réciproque est sans partage : deux œufs sont le produit de leur amours ; la femelle les couvre le matin pendant quinze jours, et le mâle vient prendre sa place chaque soir, pour qu’elle puisse à son tour chercher sa nourriture et du repos. Si le retour de l’un des deux tarde trop, l’autre va le chercher : et le ramène sans bruit et sans querelle ; quand les pigeonnaux sont éclos, le père apporte la nourriture ; et après l’avoir broyée dans son bec, il la passe dans celui de sa femelle qui la donne à ses petits de la même manière. Ils laissent à cette nourriture plus de consistance et de solidité à mesure que leurs petits prennent plus de force, et dès qu’ils sont en état de voler, le père les chasse du nid, et les oblige à chercher eux-mêmes leur subsistance.

Les pigeons se baignent souvent pour se délivrer des mittes qui les tourmettent ; on les nourrit avec plusieurs espèces de grains ; on les élevoit sous l’ancien régime, dans des Colombiers, espèce de bâtiment dont la possession n’étoit permise qu’aux nobles. Leurs pigeons dévoroient les semences confiées à la terre, et les épis qui faisoient l’espérance du moissonneur : ils n’avoient la peine de les nourrir que l’hiver avec différentes graines. Aujourd’hui l’habitant des campagnes peut tuer les pigeons qu’il rencontre dans son champ. On les élève dans des volières fermées ; comme ils ont toujours à la fois des œufs et des petits, ils sont d’un excellent produit.

Le Pigeon est d’un grand usage ; sa chair est succulente, tendre et facile à digérer ; sa fiente est alcaline et fait un excellent engrais. On compte plusieurs variétés du Pigeon domestique.

Le Pigeon fuyard, sur-tout, est en Egypte un fidèle messager. Il annonce aux parens des matelots leur prochain retour ; il porte sous l’aîle des billets ; on s’en est servi pour cet usage dans des sièges et dans d’autres occasions importantes. Le Pigeon ramier ainsi nommé, parce qu’il perche sur des branches d’arbre, habite les forêts.

Le pigeon est consacré à Vénus : c’est lui qui fait traverser l’air au char de cette déesse ; il est melé aux emblêmes amoureux .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s