25 VENTOSE – Jour du THON

Agenda républicain

Quintidi 25 VENTOSE

Jour du THON.

Quintidi 25, THON. Ce poisson massifet ventru est très-commun dans les mets de la Méditerranée ; on en fait sur ces côtes une grande consommation, et sa pêche occupe beaucoup de marins. Il habite les endroits les plus limoneux, où il vit en troupes, se nourrissant d’algues et de fucus. IL nage avec une incroyable vîtesse. Il pèse quelquefois au-delà de cent-vingt livres.

La pêcherie où on le prend se nomme madrague, et on y tend des filets appelés thonnaires ; comme ce poisson est très-craintif le moindre bruit le fait se jetter dans les fosses où ces filets sont tendus: dès qu’il y est entré il ne peut plus se remuer et il meurt en peu de tems ; on le pêche aussi à la ligne amorcée avec une sardine.

La chair du Thon ressemble à celle du veau ; fraêche elle est rouge ; l’endroit le plus délicat est la poitrine ; elle est nourrissante, et se mange bouillie ou rotie ; on la sale pour la conserver, et on la marine, étant cuite et coupée par morceaux, dans de l’huile et du sel : elle s’appelle thonine thon mariné ; on remarque le Thon sur plusieurs anciennes villes grecques des côtes de la méditerranée. Ce poisson appartient au même genre que le maquereau ; on en fait dans l’océan une pêche très-considérable.

Ce poisson est en général une nourriture saine, et dans quelques lieux si abondaate, qu’elle peut être regardée comme une véritable manne. La pêche de la morue fait vivre une foule d’individus, et nous devons à ceux qui s’y sont livrés, ainsi qu’à celle de la baleine, les plus belle découvertes dans l’art de la navigation.

Le saumon est si multiplié dans quelques endroit de l’Europe, que les journaliers stipulent dans leurs engagemens qu’on ne leur en donnera pour leur nourriture, que deux fois par semaine.

Le Caviar, préparation faite avec les œufs de l’Esturgeon, est la nourriture la plus ordinaire de plufieurs peuples de la Russie. La Sardine et le Maquereau fournissent sur nos côtes un aliment peu coûteux. Enfn, c’est avec justice que les Hollandois ont élevé une statue à Guillaume Benckels, inventeur du procédé d’encagner le hareng, nous devons espérer qu’à la paix on s’occupera des moyens d’encourager la pêche, qui peut être considérée comme une source de richesse pour la nation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s