23 Nivôse – Jour du Fer

Agenda républicain

Tridi 23 Nivôse

Jour du Fer.

Tridi 23, Fer. Métal imparfait, d’une couleur livide et grisâtre, susceptible d’un poli brillant, dur, élastique, tenace et assez ductile.

Le fer est très abondant et se trouve dans différens états ; il est rare natif ; mais commun xidé ; Les terres brunes ou roiges appelées ochres, sont de cette espèce. Dans l’état salin on connoît les pyrites martials de différente espèce ; on le trouve aussi souvent en grain noir dans le sable des fontaines. Sorti de la mine, on le lave, on le bocarde, on le sépare par la fusion de sa gaugue qui se vitrifie, et qu’on appelle laitier. Le fer obtenu ainsi, se nomme la fonte ou la gueuse ; cette fonte est cassante, et pour la convertir en véritablefer, on lui enlève, par une nouvelle fusion, le charbon et l’onigène ; on le porte ensuite sous le marteau qui rapproche les différente parties de fer ; on le met en barre, et il est propre à être travaillé.

Tout le monde connoît les nombreux et importans usages auxquels on fait servir le fer forgé ; il est inutile de les retracer. Tous nos atteliers, nos manufactures, nos arsenaux, seroient sans activité, si on cessoit de le leur fournir.

On peut le convertir en acier en le cementant, c’est-à-dire, en le chauffant dans une boîte de terre pleine de matières très combustibles, dont la composition varie selon les manufactures et les pays. Nous rivalisons aujourd’hui les Anglois dans cette cementation et dans l’art de travailler l’acier.

Les ochres ou oxides de fer, entrent dans différentes peintures ; on en fait des crayons, on s’en sert pour nettoyer le cuivre et l’argent ; ces ochres se nomment terre d’ombre, hématique, sanguine, etc. On en fait aussi des émaux pour la fayence, la porcelaine, etc.

L’aimant est une mine de fer ochracée très refractaire, que l’on reconnoît à sa propriété d’attirer le fer. On en trouve dans le département de l’Aveiron, et dans celui des basses Pyrénées.

Les matières végétales, astringentes comme la noix de galle, l’écorce de grenade, le sumac, etc. ont la propriété de précipiter le fer en poudre noire. La gomme arabique suspend dans l’eau les globules de cette poudre, c’est ainsi que se fait l’encre, en partie la teinture noire.

Ce même sulfate de fer calciné et décomposé par un alkali, et combiné au sang de bœuf, donne un précipité bleu, appelé dans les arts bleu de Prusse, et qui sert à la teinture bleue.

L’action de l’eau, celle de l’air convertissent la surface du fer en un oxide appelé rouille, dont on fait une couleur du même nom, qui sert dans l’impression des toiles. Le fer entre aussi dans la composition de différens médicamens applicables dans plusieurs circonstances.

La limaille de fer rend les feux d’artifices rouges ; c’étoit avec cette limaille, du souffre et de l’eau réduits en pâte et battus fortement dans la terre, que Lemery faisoit son volcan artificiel. Les lames de fer, plongées dans l’étain, deviennent le fer blanc qu’on façonne de tant de manières. La plombagine, est une espéce de métal composé d’un peu de fer et de beaucoup de charbon, et que les chymistes appellent carbure de fer ; on en fait des crayons en introduisant cette matière dans des tubes de bois. On les appelle crayons d’Angleterre. On se sert de la poussière de cette substance pour enduire les rouages des machines, et défendre les tuyaux de poële, les plaques de cheminée, de la rouille ; on y roule le plomb de chasse pour l’adoucir ; elle entre dans la composition qu’on met sur les cuirs à rasoir ; dans la couverte de quelques poteries d’Angleterre, et dans les creusets de Passaw en Saxe ; on en fait un bon lut. Cette substance est aussi vulgairement connue sous le nom de mine de plomb d’Angleterre.

Enfin le fer se trouve dans les plantes, dans le sang des animaux, dans les bitumes, dans les pierres colorées, il existe par tout dans la nature.

Il y en a plusieurs mines en France, et il est plus que jamais important de les exploiter. Les chimistes lui ont donné le nom de Mars, parce qu’il arme le bras des guerriers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s