Des nouvelles Montres et Horloges.

Perfectionner l’horlogerie et rendre les productions de cet art utiles et accessibles pour le prix, au plus grand nombre des citoyens, c’est ce qui doit résulter de la nouvelle division du jour.
Le problème consiste à diviser le jour de minuit à minuit en 10, en 100, en 1000, 10,000 ou 100,000 parties, selon les besoins.
C’est au génie des artistes à s’exercer pour obtenir ce résultat par les moyens les plus simples ; les plus expéditifs, les plus exacts et les plus économiques.
Pour les usages les plus ordinaires on pourrait se contenter d’une montre à une seule aiguille.
Pour ceux qui voudront des dix millièmes ou des cent millièmes de jour, suivant la nature des opérations dont ils chercheront à mesure la durée, on pourra faire des montres à plusieurs aiguilles.
Jusqu’à-présent on n’a pas assez tiré parti des ressources qu’offriront, 10. un bon système de division du cadran ; 20. la forme de l’aiguille qui, au lieu d’indiquer par son extrémité, pourrait indiquer à-la-fois sur plusieurs cercles concentriques par son coté aligné au centre du cadran ; 30. le nombre des tours qu’une aiguille qui serait solitaire pourrait faire dans le jour entier ; ce qui fournirait un moyen de sous-diviser, sans multiplier les cadrans.
Il importe surtout que les horlogers cherchent le moyen de faire servir à la nouvelle division décimale, les anciens mouvements de montre ou de pendule, en y faisant le moins de changement possible.
Pour faciliter le passage de la division en 24 heures à la division nouvelle, on pourrait partager le cadran en deux parties, dont l’une porterait la division en 12 heures, et l’autre la division en 5 heures ; une même aiguille à deux branches diamétralement opposées, indiqueront à-la-fois les deux divisions.
Les tables III et IV présentent une concordance des divisions du jour.
Dans les grandes pendules et dans les horloges on peut supprimer la minuterie, agrandir le cadran, en laissant subsister l’ancienne division ; et sur l’enture présenter la division nouvelle en cinq heures décimales, pour correspondre aux douze heures anciennes. Chaque heure décimale serait divisée en 100 minutes ; l’aiguille des heures étant droite, et posée sur sa tranche, marquerait à la fois l’heure ancienne et l’heure nouvelle.
C’est aux grandes communes à donner l’exemple, et l’on doit attendre de leur patriotisme qu’elles s’empresseront à faire construire des horloges décimales.
Un seul cadran divisé en 100 parties, marquées de 10 en 10, peut servir à donner, 10. la décade dans le tour entier, le jour dans le dixième du tour, l’heure dans le centière du tour par la même aiguille ; 20. une seconde aiguille indiquerait la minute, et une troisième indiquerait la seconde décimale sur le même cadran.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s