thermidor

Thermidor

Agenda républicain

Thermidor

Le mois de la chaleur

Ce mois prend son nom du mot grec Thermos, chaleur à cause des chaleurs qui se font sentir à cette époque. Le principe de cette sensation est dû à un corps que les chimistes appellent calorique, et qui existe indépendamment de la lumière à laquelle il est cependant le plus souvent combiné. Quand l’atmosphère qui nous environne est très chargée de calorique, et qu’ainsi cette matière est appliquée à notre corps plus abondamment qu’il n’en contient, notre système s’échauffe et il existe pour nous de la chaleur.

Cette matière en pénétrant tous les corps, écarte leurs molécules, les dilate et fond les solides c’est ainsi, comme nous l’avons vu, que l’eau solide, la glace, se convertit en une eau liquide; les fluides eux-mêmes deviennent invisibles sous la forme d’air. Quant au contraire vers le mois Frimaire, des matières moins élevées en température que notre corps lui sont appliquées, nous éprouvons du froid, parce que nous perdons nous-mêmes, du calorique.

Le mois Thermidor et celui où l’air est le plus chargé de calorique. Les fluides s’élèvent en forme, de gaz ils se condensent ensuite dans la région supérieure et forment les nuages. Quelquefois au moyen de l’étincelle électrique, il s’opère une combustion subite de deux de ces gaz, le gaz hydrogène et l’air vital : les détonations atmosphériques, les coups de tonnerre en sont la suite ; l’eau se forme alors et il tombe une pluie rapide. Si elle vient à traverser dans une région ou le calorique soit en petite quantité elle perd le sien et en passant à l’état de solide devient une grêle plus ou moins forte, ce qui a lieu quelquefois dans les mois les plus chauds de l’été.

Les couleurs noires absorbent la lumière et le calorique qui lui est combiné ; le blanc au contraire, la réfléchit ; aussi cette couleur est-elle plus favorable pour défendre des grandes chaleurs. Il y a des pays où la chaleur est excessive, d’autres où elle est plus tempérée. Nos départements méridionaux sont les contrées de la France où elle est la plus forte.

On a imaginé pour mesurer les différents degrés de chaleur de l’atmosphère, un instrument appelé Thermomètre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s